venir


venir
VENIR. v. n. Se mouvoir, se transporter d'un lieu à un autre: Il ne se dit que pour marquer le mouvement qui se fait d'un lieu esloigné à un plus proche. Il vint à nous tout effrayé. le voila qui vient aprés moy. aprés vinrent les presents de la Ville. le Legat venoit aprés. il vint à ma rencontre, au devant de moy. il vint à grandes journées. il vint en poste. venez çà. je viens pour vous dire ... viendrez-vous à Paris. il vient d'Italie. je le rencontray qui venoit de Rome. je viens de la promenade. à quelle heure vient-il ordinairement du Palais.
Quelquefois Venir, Se dit aussi du mouvement qui se fait d'un lieu proche à un lieu esloigné: mais ce n'est que lors que celuy qui parle invite un autre à l'accompagner, ou veut marquer que cet autre est allé, ou doit aller avec luy. Je m'en vais à Rome. voulez- vous venir avec moy. nous allons à la promenade, venez avec nous.
Il se construit quelquefois avec les pronoms personnels & la particule En, sans que cela change rien au sens. Dites-luy qu'il s'en vienne. nous nous en vinsmes ensemble.
Il se dit aussi, Des choses inanimées. Il vient du vent de ce costé-là. ouvrez la fenestre, il viendra de l'air.
On dit prov. Ne faire qu'aller & venir, pour dire, Estre tousjours en mouvement. Et, C'est un beau venez-y voir, pour dire, C'est peu de chose, c'est une chose qui ne merite pas d'estre remarquée. Il est bas.
On dit fig. Je le verray venir, il faut le voir venir, pour dire, Il faut voir ce qu'il fera, quel est son dessein.
On dit aussi prov. d'Un homme qui paroist tout neuf en quelque chose, qui est ignorant de ce qui se passe, & que tout le monde sçait, qu'Il semble qu'il vienne de l'autre monde. On dit aussi prov. dans le mesme sens. D'où venez-vous?
On dit prov. d'Une chose agreable à manger dont l'idée excite l'appetit, quand on en parle ou qu'on en entend parler, qu'Elle fait venir l'eau à la bouche. Et prov. encore, Aprés la pluye vient le beau temps. aprés la pance vient la dance.
On dit, que Les revenus viennent bien, pour dire, qu'Ils sont bien payez. Il a peu de revenu, mais le peu qu'il en a vient bien.
Venir, signifie aussi, Arriver. Quel jour vient le courrier, viennent les lettres? il vient des troupes de toutes parts.
Il se dit aussi, Des choses qui arrivent fortuitement & par accident. Il luy vint une grosse fiévre. il luy vint une ébullition de sang. il luy vient tousjours beau jeu. il vint une bourasque, une tempeste. s'il vient quelque changement. il viendra un temps. tout luy vient à souhait. cela luy vient bien à point. le bien luy vient en dormant. un malheur ne vient jamais tout seul. On dit proverbialement, Tout vient à point qui peut attendre.
On dit au jeu de la paume, Laisser venir un coup,
pour dire, Le laisser joüer. Au jeu des cartes, Laisser venir une main, pour dire, Laisser faire un levé. On dit proverb. La balle vient au bon joüeur, pour dire, que Les emplois, les occasions de se faire paroistre arrivent ordinairement aux gens habiles.
On dit plus figur. dans le mesme sens d'Arriver, Cela vint à ma connoissance. il me vint une pensée. Et impersonnellement, Il me vint en pensée, en teste. il me vint dans l'esprit.
Venir, signifie encore, Arriver par succession. Ce Roy vint jeune à la couronne. ce fils viendra aux charges de son pere aprés sa mort. aprés la mort du pere, de la mere leurs biens viennent à leurs enfans.
Venir, se met aussi, Pour arriver par le sort, Escheoir. Je mettrois à la lotterie, si je croyois que le bon billet me dût venir. il ne me vient que des billets blancs.
Venir, se prend encore, Pour estre issu, estre sorti. Il vient de cette maison par les femmes. c'est un homme qui vient de bon lieu.
Il se prend aussi, Pour proceder, émaner. De là vient qu'il y a si peu de bonne foy dans le monde. tous ces malheurs viennent de ce que ... les biens qui viennent du costé du pere. cela vient de bonne main. cela vient d'une personne que j'estime fort.
On dit prov. & fig. Ce qui vient de la fluste, s'en retourne au tabourin, pour dire, que Des biens acquis par des voyes trop faciles ou peu honnestes, se dépensent aussi facilement, & aussi mal à propos qu'ils ont esté amassez.
On dit encore prov. & popul. Cela luy vient de Dieu grace, pour dire, C'est une chose qu'il a eüe sans soin & sans peine, sans y songer.
On dit aussi, d'Un homme qui devient riche sans rien faire, que Les biens luy viennent en dormant.
Venir, signifie aussi, Naistre, croistre, estre produit. Il ne vient point de bled en ce pays-là. on ne sçauroit faire venir de vin en cette Province. il viendra de belles Tulippes de ces oignons. On dit fig. en ce sens. La raison luy viendra avec l'âge. on luy a fait venir de l'esprit.
Venir, En parlant des choses liquides, sign. Sortir. Cela ne vient que goute à goute. le vin est au bas, il vient trouble.
Venir, Se dit aussi dans plusieurs façons de parler, ou prov. ou fig. dont la pluspart se reduisent à la premiere acception de ce verbe. Ainsi on dit, Venir aux mains, pour dire, Se battre. On en vint aux mains avec les ennemis. On dit, Venir aux reproches, en venir aux reproches, aux grosses paroles, aux injures, aux coups, aux prises, pour dire, Se faire des reproches, se quereller, se dire des injures, se donner des coups, se colleter. Il en falut venir à un procez, pour dire, Il fallut plaider. On dit encore, Il faudra en venir aux extremitez, à la violence, à la force, pour dire, Il faudra se servir de la violence, de la force.
On dit, De la mort, & de tout ce qu'on regarde comme necessaire, comme inévitable. Il en faut venir là. On le dit aussi, De ce qu'on regarde comme plus expedient. Aprés avoir bien raisonné, vous verrez qu'il en faut venir là. On dit, Ils en vinrent au point de faire telle chose, pour dire, Ils furent prés de faire telle chose. On dit, Les choses vinrent à tel point que... à un point que... si avant que... pour dire, qu'Elles furent portées si loin &c. Il vint à un tel point d'insolence, pour dire, Il fut, il se rendit si insolent.
On dit, Venir au fait, à la question, à la discussion d'une affaire, à la conclusion, pour dire, Parler du fait, agiter la question, discuter, conclure. On dit, Faire venir à la raison, pour dire, Ranger, mettre à la raison, rendre sousmis.
On dit, Venir à une succession, pour dire, Heriter. Venir à une succession par teste, par souche. venir au sol la livre, pour dire, Partager au sol la livre.
On dit, Venir à compte, à partage, à composition, pour dire, Compter, partager, composer. Venir à maturité, en maturité, pour dire, Meurir. Venir au jour, venir en lumiere, pour dire, Estre sceu, estre rendu public. Et on dit, d'Un enfant, Venir à terme, pour dire, Naistre au bout du terme convenable.
On dit, Venir à rien, pour dire, Se reduire à rien, diminuer beaucoup. Cette saulce viendra à rien si on la fait tant boüillir. ce jambon est venu à rien, presqu'à rien en cuisant. Et on dit figur. Tous ces grands projets viendront à rien, pour dire, Tous ces grands projets n'auront aucune suite.
Venir bien. Façon de parler dont on se sert pour dire, Reussir, profiter. Cet arbre vient bien. On dit aussi, Cette robe, cette coiffure vous vient bien, pour dire, Vous sied bien. Et on dit, que Des couleurs, des nuances viennent bien ensemble, pour dire, qu'Elles s'assortissent bien ensemble. Le vert vient bien sur l'incarnat.
On dit, d'Un enfant nouveau né, qu'Il est bien venu, pour dire, que La mere en est heureusement accouchée. Et lors qu'une femme grosse a fait quelque cheute, quelque effort, qui donne lieu de craindre qu'elle ne se soit blessée, on dit, qu'On craint que son fruit, que son enfant ne vienne pas à bien. On dit aussi, d'Une femme dont les enfans meurent tres-jeunes, que Ses enfans ne viennent point à bien.
On dit, Venir à bout de ses desseins, de ses entreprises, pour dire, Y reussir.
On dit, Venir à bout de ses ennemis, pour dire, Surmonter ses ennemis.
On dit, Venir à la traverse, venir sur le marché, sur les brisées de quelqu'un, pour dire, Traverser, troubler un dessein, une affaire; Marchander ce qu'un autre est en termes d'acheter, Travailler à obtenir ce qu'un autre poursuivoit auparavant, & se servir des mesmes moyens que luy.
Venir faute. Façon de parler ordinaire lors qu'on veut éviter de dire le mot de Mourir. S'il alloit venir faute de luy. s'il en venoit faute. il est à craindre qu'il n'en vienne faute tout d'un coup.
Venir à. Façon de parler ordinaire qui se construit avec toutes sortes de verbes à l'infinitif, comme, Venir à faire, venir à dire &c. sans rien adjouster de particulier au sens du verbe avec laquelle elle se construit. Ainsi on dit, Il vint à mourir, pour dire, Il mourut. Si le secret venoit à estre découvert, pour dire, S'il estoit découvert. Nous vinsmes à parler, pour dire, Nous parlâmes. Il vint, il en vint jusques à me declarer, pour dire, Il fit tant qu'il me declara. Il en vint jusques à le menacer, pour dire, Il le menaça.
Venir de. Autre façon de parler ordinaire qui se construit pareillement avec toute sorte de verbes à l'infinitif, pour marquer un temps passé depuis tres- peu. Je viens de le quitter. il ne vient que de partir. il vient d'expirer &c.
A venir. Façon de parler dont on se sert pour dire, Qui doit venir, qui doit arriver. Le temps à venir. les temps à venir. les siecles à venir. les choses à venir.

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • venir — [ v(ə)nir ] v. intr. <conjug. : 22; auxil. être> • 880; lat. venire I ♦ (Sens spatial) Marque un déplacement qui aboutit ou est près d aboutir au lieu où se trouve le locuteur ou un point de référence. ⇒ 1. aller, fam. s amener, se déplacer …   Encyclopédie Universelle

  • venir — Venir, neut. acut. Est fait du Latin Venire par apocope, et signifie arþriver à quelque lieu. Venir et arriver, Aduenire. Venir souvent, Ventitare. Venez ca, Heus, Eho. D ou viens tu? Vnde agis te? Plaut. Vien ça ici à moy, Adesdum. Vien ça à moy …   Thresor de la langue françoyse

  • venir — (Del lat. venīre). 1. intr. Dicho de una persona: caminar. 2. Dicho de una cosa: Moverse de allá hacia acá. 3. Dicho de una persona o de una cosa: Llegar a donde está quien habla. 4. Dicho de una cosa: Ajustarse, acomodarse o conformarse a otra o …   Diccionario de la lengua española

  • venir — venir, ¡se veía venir! expr. exclamación fatalista. ❙ «Decidimos romper nuestra relación, se veía venir.» Sergi Belbel, Caricias, 1991. ❙ «Lo de Sebas se veía venir...» Manuel Hidalgo, Azucena, que juega al tenis. ❙ «...eso lo veían venir.» Jesús …   Diccionario del Argot "El Sohez"

  • venir — venir(se) 1. ‘Moverse hacia el lugar en el que está el que habla’ e ‘ir(se) a algún lugar en compañía del que habla’. Verbo irregular: v. conjugación modelo (→ apéndice 1, n.º 60). El imperativo singular es ven (tú) y vení (vos), y no ⊕ viene. 2 …   Diccionario panhispánico de dudas

  • venir — es el modelo de su conjugación. Infinitivo: Gerundio: Participio: venir viniendo venido     Indicativo   presente imperfecto pretérito futuro condicional yo tú él, ella, Ud. nosotros vosotros ellos, ellas, Uds. vengo vienes viene venimos venís… …   Wordreference Spanish Conjugations Dictionary

  • Venir de — ● Venir de + infinitif, indique que l action exprimée par l infinitif s est achevée tout récemment : Je viens de lui parler, il est d accord …   Encyclopédie Universelle

  • Venir du cœur — ● Venir du cœur être spontané et sincère …   Encyclopédie Universelle

  • Venir à — ● Venir à + infinitif, indique une éventualité soudaine, imprévue : S il venait à disparaître, que deviendraient les siens ? …   Encyclopédie Universelle

  • venir à — ● Venir à + infinitif, indique une éventualité soudaine, imprévue : S il venait à disparaître, que deviendraient les siens ? …   Encyclopédie Universelle